Jusqu'à -70% de remise sur une sélection d'imprimantes 3D ! C'est le moment d'en profiter !

Les matériaux d’impression 3D les plus répandus

Les matériaux d’impression 3D les plus répandus

Cet article se concentrera uniquement sur les matériaux les plus répandus dans le domaine de l’impression 3D de bureau. Les imprimantes à jet d’encre classiques utilisent des cartouches d’encre pour pouvoir fonctionner. De la même manière les imprimantes 3D,  ont besoin de bobines pour imprimer. Notre article vous dit tout sur leurs usages, leurs propriétés ainsi que leurs avantages et inconvénients.

Le PLA

Le PLA est l’un des plastiques pour imprimante 3D les plus courant. Il a la particularité d’être très peu soumis au phénomène de warping et ne se déforme pas. Ce plastique permet d’avoir des impressions sans perte de dimensions lors du refroidissement. Il est très facile d’utilisation et de nombreux coloris sont disponibles. Cependant il est à éviter pour des objets qui doivent résister à de fortes températures. En effet, il a tendance à se déformer au-delà de 60°C. Il existe aussi le PLA renforcé utilisé lorsque l’on souhaite une solidité supérieure. Pour vos impressions avec du PLA, nous vous recommandons le PLA Naturel ColorFabb, le PLA Polyplus Polymaker. Pour vos impressions avec du PLA renforcé nous vous recommandons le PLA PolyMax Polymaker ou le Tough PLA Ultimaker.

Champs d’applications

Le PLA est idéal pour le modélisme, la décoration, la validation de formes et le prototypage non fonctionnel. Il est également très utilisé pour l’impression 3D dans l’architecture, notamment dans la fabrication de maquettes et de différents prototypes visuels.

Découvrez via notre cas client comment l’entreprise MATT architecture a révolutionné ses méthodes de fabrication de maquettes sur-mesure grâce à l’impression 3D.
Pièce imprimée en PLA

Exemple de pièce imprimée en Tough PLA

L’ABS

L’ABS ou Acrylonitrile Butadiène Styrène, est le deuxième consommable le plus répandu après le PLA. Il bénéficie d’une longue durabilité et peut supporter des hautes températures. Ce matériau est très résistant et adapté aux objets soumis à des contraintes mécaniques. Son impression nécessite cependant un plateau chauffant afin d’éviter les déformations dues au refroidissement. Des versions avec une résistance nettement supérieure existent et se classent dans la catégorie ABS renforcé. Pour vos impressions avec de l’ABS nous vous conseillons l’ABS d’Ultimaker et le M-ABS Neofil3D pour le renforcé.

Champs d’applications

On retrouve l’ABS dans l’ingénierie, les différentes pièces mécaniques ainsi que dans les prototypes fonctionnels. Les champs d’applications sont nombreux mais il intervient également pour l’impression 3D dans l’industrie.

Découvrez via notre cas client comment ABB Robotics a réduit son processus de développement industriel de mois en jours grâce à l’impression 3D.
abs impression 3d

Exemple de pièce imprimée en ABS

Le Polycarbonate

Le polycarbonate est quant à lui très solide et est souvent utilisé pour imprimer des pièces dans l’industrie (automobile, aérospatiale…). Il possède une excellente résistance mécanique, est résistant aux impacts et a l’avantage d’être difficilement inflammable. Cependant, il est sujet à la délamination et au décollement c’est pour ces raisons qu’il est réservé aux experts de l’impression 3D. Les bobines que l’on vous recommande sont : le PC Naturel Nanovia et le PC-Plus Polymaker.

Champs d’applications

Il s’intègre à de nombreux champs d’applications notamment dans l’industrie, l’automobile afin de créer des prototypes fonctionnels.

Depuis que Volkswagen a intégré des Ultimaker 3, l’entreprise a réduit ses coûts et ses délais d’environ 90% avec l’impression en 3D de nouveaux outils/gabarits. Découvrez notre cas client Volkswagen pour en savoir plus.
imprimante 3d Polycarbonate

Exemple de pièce imprimée en Polycarbonate

Le PVA

Le PVA ou alcool polyvinyle est un fil 3D soluble qui se dissout rapidement dans de l’eau. Ce type de support est très utile pour imprimer des pièces avec des parties en porte-à-faux. Il est facile de l’imprimer en combinaison avec du PLA car ils possèdent la même température d’impression. Le PVA est utilisé pour le support et le PLA pour le matériau de construction. Il est donc parfait pour imprimer des pièces complexes. Il est cependant fragile et est extrêmement sensible à l’humidité. Découvrez notre article sur la conservation des bobines 3D. Pour l’impression de pièces en PLA ou Nylon nécessitant du support PVA, nous vous recommandons le PVA Ultimaker. Pour l’impression avec des filaments techniques nous recommandons le PVA-S Neofil3D.

Champs d’applications

Le PVA s’utilise notamment dans l’industrie, le design mais aussi dans l’assemblage mécanique ou encore dans la fabrication de géométries complexes.

En savoir plus sur le PVA en avec notre article sur les filaments solubles à utiliser pour vos impressions 3D.
pva impression 3d

Exemple de pièce imprimée avec un support en PVA

Le Nylon

Le nylon est un excellent polyamide qui permet de créer des pièces de prototypage rapide. Il a la particularité d’être résistant à la corrosion, aux produits chimiques, aux impacts et à l’abrasion. Utilisé pour des pièces qui nécessitent une grande solidité et une certaine souplesse, ce fil est malgré tout hautement inflammable, sensible au warping et à l’humidité. Pour vos impressions en nylon nous vous conseillons le nylon Ultimaker et le nylon Taulman.

Champs d’applications

On retrouve le nylon dans l’industrie automobile, l’outillage et le prototypage fonctionnel. Il est aussi utilisé pour la fabrication de pièces spécifiques par le biais de l’impression 3D dans le domaine médical.

Apprenez comment un chirurgien orthopédiste imprime ses modèles osseux sur-mesure grâce à l’Ultimaker 2+. Voir le cas client Holly Private Hospital.
pièce imprimante 3d

Exemple de pièce imprimée en Nylon

Le PET / CPE

Le PET ou Polyéthylène Téréphtalate est un plastique polyester utilisé dans l’impression de bouteilles ou d’emballages. Avec une résistance entre le PLA et l’ABS, il a l’avantage d’être compatible alimentaire (normes FDA). De plus, avec un aspect visuel translucide et brillant, il peut être utilisé pour des projets bien précis. Si vous souhaitez imprimer avec du PET / CPE, nous recommandons le PET-G Neofil3D ou le nGen Colorfabb.

Champs d’applications

Du domaine médical, aux objets immergés, en passant par les contenants alimentaires ou encore les prototypes fonctionnels, le PET est un matériau souvent exploité pour ses caractéristiques spécifiques.

imprimante 3D CPE

Exemple de pièce imprimée en CPE

Le Polypropylène

Le polypropylène est un polymère thermoplastique qui représente l’un des plastiques les plus couramment utilisé pour le conditionnement alimentaire, le textile et l’équipement de laboratoire. Disponible pour l’impression 3D sous forme de bobine, il permet l’impression de pièces résistantes aux UV, à l’humidité et aux températures élevées. Il requiert un revêtement pour l’accroche au plateau et nécessite de l’imprimer lentement. Si vous souhaitez imprimer du Polypropylène, nous recommandons le PP Innofil3D et le PP Ultimaker.

Champs d’applications

Il est possible de retrouver le PP dans l’outillage, les applications mécaniques, les emballages alimentaires ainsi que dans le domaine médical.

Découvrez notre article de blog pour savoir comment imprimer le Polypropylène.
polypropylène imprimante 3d

Exemple de pièce en Polypropylène

Les flexibles

Les flexibles sont des consommables conçus à partir d’élastomère thermoplastique (TPE). La fabrication de pièces flexibles ou de remplacement de caoutchoucs rigides utilise ses élastomères. Les bobines de flexibles permettent d’imprimer des objets qui peuvent être pliés, étirés et tendus et qui reprendront leur forme originale tout en gardant leur élasticité. Nous recommandons le PolyFlex Polymaker et le FiberFlex Fiberlogy pour vos impressions avec du fil 3D flexible.

Champs d’applications

Ces élastomères s’utilisent dans la fabrication de pièces d’assemblage, de courroies/coques, d’objets visuels et de prototypes fonctionnels.

En savoir plus sur l’impression de filaments flexibles grâce à nos conseils d’experts.
Pièce imprimée en TPU95A d'Ultimaker

Exemple de pièce imprimée avec du TPU95A Ultimaker

 

Nous espérons que vous avez apprécié cet article. Si vous souhaitez plus d’informations concernant les fils 3D, découvrez notre guide des consommables pour l’impression 3D. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions sur ces différents matériaux.

Charly

Charly est expert en impression 3D chez Makershop mais également formateur et rédacteur d'études et d'expertises sur notre blog. Grâce à son expérience, il vous donne des conseils et informations pertinentes sur le marché.

Commentaires

  1. levasseur - 25 juin 2019 à 16:49

    bonjour avez vous ou existe t il un filament permettant d’imprimer des objets en  »gel », « silicone »? je possede une Raise 3d n2 (dépôt de filament chauffé)

    merci pour voytre aide
    julien

  2. Claire - 2 juillet 2019 à 15:24

    Bonjour ,
    Il n’y a malheureusement pas de filament de ce type. En revanche, vous pouvez imprimer des moules en FDM et couler du silicone ensuite, ce qui nous semble être la meilleure solution. A titre d’exemple, ZMorph a fait une très bonne vidéo qui explique le processus : https://www.youtube.com/watch?v=mHlwPe9J7PE .
    Si vous avez besoin d’informations supplémentaires, n’hésitez pas à contacter notre service technique. Excellente journée 🙂

*Les champs précédés d’une astérisque sont obligatoires. Votre adresse e-mail ne sera pas communiquée

Articles dans la même catégorie