Promotions : jusqu'à 50% de réduction sur une sélection de filaments 3D, d'imprimantes et d'accessoires. Profitez-en dès maintenant !

Tester son imprimante 3D

Le marché de l’impression 3D grandissant chaque jour, il est de plus en plus difficile de trouver l’imprimante ou le matériau qui conviendra à nos besoins. D’autant plus que les machines récentes mettent de plus en plus l’accent sur les performances. Heureusement, des modèles de test à imprimer permettent maintenant de mettre en avant les forces ou faiblesses de nos machines ou filaments.

Nous allons à travers cet article vous présenter quelques uns des tests les plus répandus et comment décrypter les résultats obtenus. (Découvrez également comment optimiser une imprimante 3D après l’avoir testée)

.

3DBenchy : le petit dernier des tests d’imprimantes 3D

3D Benchy

 

Ce petit bateau est bien plus complexe qu’il en a l’air. En effet, il est ce qu’on appelle dans le monde de l’informatique un « Benchmark » c’est-à-dire un crash-test dont le but est de pousser nos machines à leur maximum et d’étudier le rendu afin de voir quelles éventuelles difficultés elles gèreront plus ou moins bien.

[youtube video_id= »_epwuDI9FBI » width= »640″ height= »360″ ]

Voici donc la page du projet #3DBenchy où il est possible de retrouver des comparatifs ainsi qu’un descriptif détaillé des différentes mesures à effectuer sur votre embarcation de test : http://www.3dbenchy.com/

Le modèle 3D est quant à lui téléchargeable directement sur Thingiverse à cette adresse : http://www.thingiverse.com/thing:763622

 

Difficultés du 3D Benchy

 

Nous vous conseillons bien sûr l’utilisation d’un pied à coulisse pour mesurer le plus précisément possible les résultats obtenus. Le modèle étant à imprimer à l’échelle 1:1, une différence de cotes par rapport aux mesures données permettra de mettre en avant une imprécision sur l’un de vos axes X/Y par exemple. Il vous suffira ensuite de contrôler sur votre machine qu’aucune poulie n’est desserrée ou qu’aucun axe ne soit voilé.

 

Difficultés du 3D Benchy

 

En fonction des résultats obtenus, vous pourrez par exemple limiter les incrustations dans vos modèles si votre machine semble avoir du mal à les gérer. À noter qu’une version du 3DBenchy, développée pour la double extrusion, est depuis peu disponible pour le test de vos LeapFrog, FlashForge ou Tobeca par exemple.

 

Le test d’imprimante complexe : le « ctrlV »

Test du CtrlV

Parmi les tests les plus répandus, nous pouvons notamment trouver celui de « ctrlV » disponible à cette adresse : http://www.thingiverse.com/thing:704409

Ce test est quant à lui un test « à plat » avec des formes complexes pour la plupart des imprimantes actuelles. Il est composé de porte-à-faux difficiles, de dômes et de pointes qui pousseront la plupart des imprimantes dans leurs derniers retranchements pour obtenir de bons résultats.

 

ctrlV explication

 

Concernant le paramétrage de vos machines pour l’impression de ce test, il est conseillé un taux de remplissage de 33% et l’épaisseur de couches la plus fine possible.

 

Le test des porte-à-faux

L’un des autres tests les plus couramment mentionné sera bien évidemment le test de porte-à-faux que nous avons par exemple utilisé lors de la présentation de la Pharaoh ED de Mass Portal.

 

gestion-porte-à-faux-mass-portal-pharaoh-ed

 

Ce test a, par exemple, permis de mettre en avant le très bon système de refroidissement de la Pharaoh ED et donc l’excellente gestion des porte-à-faux de cette machine. Il est tout de même important de rappeler que pour ce test comme pour tous les autres que vous utiliserez, il est primordial d’utiliser les mêmes réglages et conditions d’impressions afin de ne pas fausser les résultats.

Ce test est quant à lui disponible à cette adresse : http://www.thingiverse.com/thing:725588

 

Le test à la carte

Et enfin, l’un des tests que nous utilisons le plus souvent lors de nos mises à l’épreuve de machines est un panel de pièces destiné à tester point par point les contraintes que vous souhaitez comme uniquement les porte-à-faux, le cordage (stringing) ou encore le respect de cotes.

 

mix

 

Ce pack de modèles de test est disponible à cette adresse : http://www.thingiverse.com/thing:533472

Cette liste de différents modèles de test est bien entendu non-exhaustive mais représente globalement ce qui est le plus communément à tester sur votre imprimante 3D, ou avec les différents filaments que vous pourriez être amené à utiliser.

Nous vous donnons les clés pour interpréter les résultats des crash tests et optimiser les paramètres de votre imprimante 3D ici !

MakerShop

Commentaires

  1. Jean-Philippe - 6 août 2015 à 11:17

    Bonjour,

    Je reste sur ma faim. Car lancé les testes : c’est bien mais pouvoir les interpréter pour corriger les défauts : c’est mieux.
    Il faut jouer sur quoi si on échoue au test du porte-à-faux, si on a pas les bonne cotes, etc…

    Cordialement

    Jean-Philippe

  2. Makershop - 6 août 2015 à 12:51

    Bonjour,
    Merci pour votre commentaire très pertinent ! Nous programmons une V2 de cet article avec les ajustements à effectuer suite aux crash tests !

    Effectivement à chaque problème il existe un ou plusieurs ajustements possibles.
    Si vous avez des soucis vous pouvez toujours nous contacter via e-mail ou téléphone, nous sommes là pour ça.
    Concernant les portes-à-faux des options possibles sont de diminuer la température d’extrusion, réduire la vitesse, mettre les ventilateurs à 100% si ce n’est pas le cas…Une autre manière de voir la chose est également de se dire que si le porte à faux n’est pas bien géré sur une certaine partie, une option est de modifier légèrement la modélisation de cette partie de manière à ce qu’elle soit mieux gérée par votre imprimante.
    Les tests sont là pour mettre en relief certaines limites du modèle ou de l’imprimante ; il faut ensuite se servir de ces informations pour faire les ajustements nécessaires.

    Nous restons à votre disposition.
    L’équipe Makershop.

  3. Jean-Philippe - 7 août 2015 à 18:09

    Bonjour,

    j’attends avec impatience la V2 😉

    Cordialement

    Jean-Philippe

  4. PRADEL - 27 août 2016 à 20:15

    Merci pour l’inf.
    Je n’ai rien vu sur les états de surface.
    Ai-je mal lu ?

    Xavier

*Les champs précédés d’une astérisque sont obligatoires. Votre adresse e-mail ne sera pas communiquée

Articles dans la même catégorie