Jusqu'à -70% de remise sur une sélection d'imprimantes 3D ! C'est le moment d'en profiter !

Quelles imprimantes 3D au lycée ?

Quelles imprimantes 3D au lycée ?

Depuis quelques années, les imprimantes 3D se démocratisent à grand pas. Grâce à cela, l’éducation est de plus en plus équipée et parmi elle, les lycées technologiques. En effet, les lycées proposant des filières spécifiques se munissent d’imprimantes 3D afin de sensibiliser aux technologies de demain. Selon divers besoins d’apprentissage, diverses imprimantes vont pouvoir répondre aux attentes. L’impression 3D rentre parfaitement dans le cadre des projets éducatifs liés à l’enseignement secondaire technologique. En fonction de chaque filière et de chaque projet, l’imprimante 3D idéale sera différente. Voici les points essentiels pour bien choisir l’imprimante 3D au lycée.

Adapter la technologie des imprimantes 3D au lycée

Aujourd’hui, il existe différentes technologies d’imprimantes 3D telles que le FDM (imprimantes à dépôt de fil fondu), le SLA (imprimantes à stéréolithographie), le frittage par laser sélectif etc. Pour les lycées technologiques, la technologie d’imprimantes 3D conseillée va plutôt être le FDM. Il s’agit d’une technologie simple à utiliser et beaucoup plus abordable (en terme de prix mais également d’apprentissage). En effet, en ce qui concerne le prix, le FDM, et le SLA depuis l’arrivée de la Form 1+, sont accessibles. En revanche, le SLA va avoir des contraintes en termes de sécurité, de post-traitement des pièces, et de nettoyage notamment. Ces contraintes ne sont pas rédhibitoires, loin de là, et le SLA propose des niveaux de précision que le FDM ne peut fournir. Ici, la technologie FDM nous parait simplement plus judicieuse car elle est plus facile à prendre en main et plus robuste pour une utilisation par des élèves en lycée technologique.

Lycéens autour d'imprimantes 3D

Des lycéens autour d’une Ultimaker Original +

 

Simplicité d’utilisation des imprimantes 3D au lycée

Zortrax M200.

Il n’est pas toujours évident de prendre en main l’imprimante 3D ainsi que le logiciel qui l’accompagne. Mais aujourd’hui, il existe des imprimantes plug’n play qui vous permettent d’automatiser de nombreux paramètres tels que la température d’extrusion des matériaux ou le calibrage du plateau ; et beaucoup de paramètres vont être intuitifs (insertion du filament, mise en route de l’impression). Le but étant de simplifier au maximum la manipulation afin de rendre autonome rapidement l’utilisateur de l’imprimante 3D.

 

Un critère important : la précision des imprimantes 3D au lycée

La qualité d’impression va être un critère important notamment pour mener à bien certains projets de vos élèves. De plus, cela vous permet d’attirer l’attention de vos élèves sur les possibilités de l’impression 3D et donc sur leur métier futur. En effet, pour certains, l’utilisation d’imprimantes 3D au lycée va être une matière, un enseignement à part entière. Pour des étudiants souhaitant évoluer dans le domaine de l’architecture, du design, du médical ou encore de l’ingénierie, aborder l’impression 3D sera un atout certain. Il va donc être d’autant plus important de les sensibiliser aux possibilités de celle-ci en leur démontrant la qualité finale des impressions.

 

Pas de risques majeurs quant à l’utilisation d’imprimantes 3D au lycée

Tête d'impression Flashforge

Pour un établissement scolaire, il est indispensable de connaître le matériel et la sécurité que ce dernier procure aux lycéens et professeurs en faisant usage. Ce qu’il faut savoir c’est que les imprimantes 3D sont adaptées aux établissements scolaires comme le lycée tout simplement parce qu’elles ne représentent pas de risques majeurs. Mise à part la buse d’extrusion qui atteint une forte chaleur (attention donc à ne pas la toucher lorsque la machine fonctionne), rien ne pourra accidenter vos étudiants.

 

Mythe concernant la sécurité d’une imprimante 3D : un néophyte se dira naturellement qu’une imprimante 3D avec une enceinte fermée est plus sécurisée. Mais ce n’est pas le cas. Ce point n’a aucune incidence sur la sécurité. Une enceinte fermée sert uniquement à maintenir une température stable dans le volume d’impression, ce qui limitera l’effet de warping et rendra plus facile l’impression de matériaux comme l’ABS.

 

Quels matériaux utiliser sur les imprimantes 3D au lycée ?

Pour une utilisation au lycée, il peut être judicieux de choisir des matériaux autre que du PLA et de l’ABS. En fonction de votre utilisation vous allez pouvoir être intéressés par des filaments Carbone, flexibles ou de métal pour plus de résistance dans les pièces réalisées. De plus, cela vous permet d’avoir plus de possibilités dans la réalisation de projets mais surtout de faire découvrir les nombreuses capacités des imprimantes 3D aujourd’hui. Pour cela, il va être nécessaire de posséder une imprimante 3D avec un plateau chauffant.

Bobines de filament

 

Pour le lycée : Imprimantes 3D assemblées ou en kit ?

Votre choixImprimante 3D en kit parmi les imprimantes 3D au lycée dépendra avant tout de l’apprentissage que vous souhaitez transmettre à vos élèves. Si vous souhaitez leur faire découvrir l’impression 3D en elle-même et ses capacités, une imprimante 3D assemblée peut être judicieux. En effet, avec celle-ci vous allez pouvoir directement imprimer sans passer par l’atelier de montage.

En revanche si vous souhaitez les former sur le montage d’une imprimante 3D et leur faire découvrir le « comment ça marche ? » du point de vue mécanique mais aussi électronique, une imprimante 3D en kit sera de bonne augure. Vous pourrez ainsi mélanger théorie et pratique et les motiver en réalisant un projet complet de l’assemblage à la première impression 3D.

 

Conclusion : Quelles imprimantes 3D au lycée ?

Si nous reprenons les points importants de cet article nous pouvons dégager quelques imprimantes 3D adaptées plus spécifiquement au lycée.

  • Question sécurité, toutes les imprimantes que nous proposons sur makershop.fr sont sans risque.
  • En terme de précision : 100 microns de hauteur de couche, ce que sont capables de proposer les imprimantes 3D sélectionnées par Makershop, permet déjà de très beaux rendus. Toutefois, il est possible de pousser certaines imprimantes avec une qualité de 20 microns : la gamme Ultimaker.
  • Pour la simplicité d’utilisation, vous allez retrouver notamment la Zortrax M200, qui est une imprimante 3D avec des filaments propriétaires. Totalement plug & play et automatisée, elle va également réaliser de très bonnes pièces mécaniques qui seront très résistantes.
  • Pour regrouper ces critères mais avec un petit budget, la Flashforge Creator Pro est un très bon compromis. A seulement 1290€ TTC, c’est une imprimante 3D polyvalente et d’une simplicité d’utilisation redoutable. Il s’agit d’une imprimante 3D très prisée dans l’enseignement secondaire. Elle vous offre également un volume satisfaisant (225 x 145 x 150 mm).
  • Pour ce qui est des imprimantes en kit, l’Ultimaker Original + est un bon compromis puisqu’elle vous offre une qualité d’impression allant jusqu’à 20 microns pour un prix abordable.

De plus, ces trois imprimantes 3D vont vous proposer un logiciel d’impression 3D gratuit et très simple d’utilisation. Voici donc notre sélection pour vous équiper en imprimantes 3D au lycée. Bien entendu vos besoins peuvent être divers, et dans ce cas nous sommes là pour répondre à vos questions et satisfaire tous vos besoins en terme d’impression 3D.

Votre lycée est-il déjà équipé d’une imprimante 3D ? Laquelle est-ce et pourquoi l’avez-vous choisie ? C’est à vous !

MakerShop

Commentaires

*Les champs précédés d’une astérisque sont obligatoires. Votre adresse e-mail ne sera pas communiquée

Articles dans la même catégorie