Jusqu'à -50% de remise sur une sélection d'imprimantes 3D ! C'est le moment d'en profiter !

Comment entretenir son imprimante 3D ?

Comment entretenir son imprimante 3D ?

Malgré le niveau de perfectionnement élevé dont bénéficient les imprimantes 3D modernes en comparaison aux premières imprimantes RepRap sorties il y a plusieurs années, ces imprimantes 3D demeurent des outils de travail et donc nécessitent un entretien plus ou moins régulier en fonction de l’usage qu’il en est fait. De même que l’environnement dans lequel est utilisé l’imprimante 3D jouera un grand rôle dans la fréquence des maintenances requises (ou du moins recommandées). Nous vous présentons donc à travers cet article les principales opérations de maintenances à effectuer sur votre imprimante 3D. Entretenir son imprimante 3D passe essentiellement par l’entretien du système d’extrusion, la mise à niveau du plateau, la vérification des poulies, courroies, des roulements à billes…

Afin de bénéficier d’un contrôle expert de votre machine et d’assurer son bon fonctionnement, nous vous proposons une formule de maintenance annuelle préventive. Ce service vous permet de faire vérifier l’état de votre imprimante à travers 22 points de contrôle.

Maintenance imprimante 3D : opérations courantes

Entretenir son système d’extrusion

Dans un premier temps, le premier élément auquel vous devez porter attention est le système d’extrusion. Il est notamment important de s’assurer régulièrement que la buse est propre et non obstruée. Des méthodes plus ou moins rapides permettent d’effectuer ce nettoyage et cela en fonction de la machine que vous possédez.

Pour les machines au système d’extrusion déporté comme l’Ultimaker 2+, la méthode la plus simple est le nettoyage par méthode atomique.

Tutoriel de la méthode atomique – Ultimaker 2+

Ce nettoyage n’autorise cependant qu’un nettoyage interne de la buse. Pour procéder au nettoyage externe de celle-ci nous vous recommandons de chauffer manuellement votre buse jusqu’à une température de 230°C et de la nettoyer à l’aide d’un linge très épais enveloppant vos doigts (prenez un soin extrême à ne pas vous brûler si vous sentez la température passer à travers le linge utilisé).

Pour les machines au système d’extrusion monté sur la tête, il sera généralement trop compliqué d’utiliser le nettoyage par méthode atomique, il est donc plus « simple » de démonter directement la buse de votre machine et de la tremper dans l’acétone. Cela aura pour avantage de nettoyer intégralement la buse.

Vérifier le réglage de votre plateau d’impression

La seconde vérification liée à l’entretien de votre imprimante 3D concerne le plateau de cette dernière. En effet, si celui-ci n’est pas parfaitement calibré, vos impressions ne s’en retrouveront que dégradées.

Pour certaines machines, disposant d’un système de calibration automatique du plateau, il vous suffira de lancer cette procédure dès lors que vous avez le moindre doute sur le bon réglage de votre plateau. Un plateau peut être amené à se dérégler lors d’une manipulation excessive de celui-ci ou lors d’un transport, sources de vibrations pour les imprimantes 3D. Sur les imprimantes Ultimaker 3 et Ultimaker 3 Extended le plateau réalise la calibration de manière automatique. Le capteur présent dans la tête d’impression mesure la distance entre le plateau et la buse. Quand vous lancez une impression, l’écart se compense en ajustant la hauteur Z des premières couches. Cela permet une mise à niveau plus précise, une meilleure adhésion au plateau et une qualité optimisée.

Concernant les machines ne disposant pas de calibration automatique du plateau, il suffira de régler celui-ci à l’aide d’une feuille de papier blanc standard. Vous le glissez entre la buse et le plateau sur plusieurs points jusqu’à obtenir un léger « grattement » de la buse sur le papier, sur tous les points testés (voir ci-dessous).

Calibrage plateauL’Ultimaker 2+ dispose par exemple d’une procédure permettant d’automatiser ces déplacements de buses sur trois points du plateau et ainsi permettre un réglage du plateau en moins de 3 minutes.

Contrôle et lubrification des axes de l’imprimante 3D

Le dernier point nécessitant un entretien régulier de votre imprimante 3D sera toute la partie des axes de soutien et de guidage. Ces pièces étant régulièrement sollicitées du fait des déplacements répétés de la buse lors des impressions, il est important que ceux-ci soient parfaitement lubrifiés et graissés.

Attention cependant à ne pas confondre lubrification et graissage. En effet, le graissage n’est réservé qu’à la vis sans fin consacré aux déplacements du plateau sur l’axe Z. Cette graisse sera à appliquer en faible quantité tout le long de la vis puis à étaler en effectuant des montées et descentes du plateau le long de celle-ci.

La lubrification sera quant à elle réservée aux différents axes de la machine. Il est recommandé d’utiliser un lubrifiant mécanique type « UniLube » puis de le répartir avec la même méthode c’est-à-dire en effectuant des déplacements manuels du système d’extrusion sur ces axes.

Maintenance imprimante 3D : opérations particulières

Examen des poulies et courroies

Au fur et à mesure de l’utilisation qui sera faite de votre imprimante 3D, il est possible que des « jeux » apparaissent sur des éléments vitaux de la machine tels que les poulies ou les courroies. Heureusement, ces ajustements sont simples à effectuer.

Le premier cas pouvant être lié à un desserrage d’une vis de réglage d’une des poulies de la machine. Cela se traduira généralement par un décalage des couches imprimées d’une façon plus ou moins prononcée. Pour remédier à cela, il suffira donc de vérifier et d’ajuster en fonction toutes les poulies en rapport avec l’axe posant problème. Un kit d’outil étant généralement fourni avec l’imprimante 3D, il vous suffira d’utiliser la clé correspondante pour opérer cette maintenance.

Le deuxième cas pouvant apparaitre étant lié à une courroie détendue, cela se traduira par exemple sur des impressions dont les cotes ne seront pas exactes sur tous les axes (un cercle imprimé serait par exemple devenu légèrement ovale).

Afin de remédier à ce problème, il vous suffira soit d’utiliser un tenseur de courroie sur celle posant problème ou plus simplement de retendre celle-ci en desserrant une poulie présente sur l’axe où se situe cette courroie puis d’effectuer plusieurs mouvements de déplacement rapide de la buse sur cet axe. Cela permet sur les imprimantes Ultimaker 2+ de retendre la courroie grâce au ressort incorporé dans le bloc de maintien situé sur chaque courroie.

Entretien des roulements à billes de votre imprimante 3D

Enfin un dernier point pouvant poser problème et nécessiter une maintenance de votre part concerne les roulements à billes situés généralement dans la tête d’impression. En effet, lors d’un désassemblage de la tête, il est probable que vous ayez à manipuler ces roulements et qu’ils n’aient pas été remis correctement en place. Ces roulements laissent généralement apparaître 4 lignes de billes afin de glisser parfaitement sur l’axe sur lequel ils sont disposés. Il est important que l’orientation de ces billes soit faite de sorte à limiter l’effort appliqué sur le roulement. Pour cela, il suffit de positionner le roulement à billes en cherchant à donner une forme de «  X  » et non de «  +  » au chemin de billes apparent lorsqu’on regarde l’intérieur du roulement.

Un non-respect de cette règle provoquera une usure prématurée des roulements et pourra également occasionner un bruit de frottement désagréable lors des différentes sollicitations de ces roulements.

 

Maintenance imprimante 3D : la maintenance logicielle

Dernier point important permettant de tirer pleinement profit de votre imprimante 3D, les logiciels.

Formlabs_logiciel_imprimante3d

En effet, ceux-ci doivent être mis à jour le plus régulièrement possible afin de profiter du maximum des fonctionnalités offertes par les constructeurs.

Cela concerne deux entités distinctes :

Le logiciel lié à la machine mais s’exécutant sur votre ordinateur (Cura, Z-Suite, Simplify3D, Preform…). Celui-ci est généralement directement disponible sur le site du constructeur de la machine, ou du développeur dans le cas de Simplify3D.

 Le logiciel lié à la carte électronique de la machine que l’on appelle le « Firmware ». Celui-ci est soit contenu dans le logiciel inhérent à votre machine (tous les firmwares Ultimaker sont par exemple directement intégrés dans les Cura régulièrement mis à jour).

Pour un entretien optimal de votre imprimante, pensez à notre service de maintenance annuelle préventive ! Une vérification complète en 22 points de contrôle vous permettant d’utiliser votre machine en toute sérénité.

Et vous, que faites-vous régulièrement pour entretenir votre imprimante 3D ? A quelle fréquence le faites-vous ?

Sébastien

Commentaires

  1. nakwada - 30 septembre 2015 à 14:33

    Merci pour cet article 🙂

    Qu’en est-il de la garantie constructeur sur les courroies ?

  2. Claire T - 5 octobre 2015 à 11:25

    Merci pour votre commentaire.

    Les courroies sont garanties 1 an 🙂

    Nous restons à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

  3. Hugo - 19 novembre 2015 à 15:23

    Bonjour, je comptais m’offrir pour noël une imprimante 3D mais je me demande, si pour l’instant, je ne vais pas tout simplement me diriger vers un fablab plutôt. Une fois que j’aurai peut être plus d’expérience dans le domaine, j’en achèterais une.

  4. MakerShop - 19 novembre 2015 à 15:58

    Bonjour,
    Adopter la technologie au sein d’un Fablab est une très bonne solution pour démarrer.
    Néanmoins la prise en main des imprimantes 3D de bureau est rapide et simple. Si nous pouvons vous être utile pour vous renseigner, maintenant ou dans le futur, n’hésitez pas à nous contacter.
    Très bonne journée.

  5. hugo. - 11 janvier 2016 à 09:56

    Bonjour, merci pour votre réponse et c’est avec grand plaisir que je me dirigerai vers vous. Je n’ai pas encore eu le temps de passer à la fablab de mon quartier mais cela ne serait tarder.

  6. Pascal - 26 avril 2016 à 15:07

    Merci pour cet article. Il est très complet et donne une multitude de conseils pour bien entretenir son imprimante. Il est essentiel de rappeler aux professionnels comme aux particuliers qu’une imprimante entretenue est une imprimante qui aura une plus longue durée de vie et sur laquelle nous ferons aussi moins de frais. Pour les entreprises qui en possèdent plusieurs, cela peut faire la différence !

  7. Makershop - 26 avril 2016 à 15:48

    Merci à vous pour votre retour. Effectivement il s’agit de petites interventions qui sont néanmoins essentielles pour l’entretien d’imprimantes 3D.

*Les champs précédés d’une astérisque sont obligatoires. Votre adresse e-mail ne sera pas communiquée

Articles dans la même catégorie