Promotions : jusqu'à 50% de réduction sur une sélection de filaments 3D, d'imprimantes et d'accessoires. Profitez-en dès maintenant !

Interview FabLab : Le NavLab sur l’eau et sous le soleil !

Aujourd’hui nous partons à la rencontre de Bruno qui a crée le NavLab, le premier FabLab sur l’eau ! Le FabLab est un lieu d’échange et de partage de connaissances qui permet à tout le monde de réaliser un projet en mettant en commun les compétences grâce au matériel à disposition. Vous ne connaissez pas les FabLabs ? Bruno vous raconte son parcours !

Bonjour Bruno, peux tu te présenter ?

Salut, je suis Bruno, j’ai 33 ans et j’habite Antibes. J’ai pas mal bourlingué dans ma vie et j’ai notamment travaillé comme officier électronique embarqué à bord de grands yachts de luxe pendant plusieurs années. Ça a été une expérience formidable qui m’a donné beaucoup d’idées pour le futur.

DSC_0015

Comment as tu découvert le mouvement des FabLabs ?

Alors que je naviguais aux quatre coins du globe, j’ai souvent été confronté au même problème : trouver la pièce détachée d’un système devenu obsolète ou introuvable.

Un yacht de luxe (le dernier sur lequel j’ai travaillé mesurait 86 mètres) est un bateau formidablement complexe, équipé de systèmes ultramodernes de toutes sortes… mais aussi de nombreux systèmes plus anciens ! La maintenance de ces systèmes est donc une bataille constante pour approvisionner les pièces détachées nécessaires, qui sont bien souvent introuvables et nous obligent à remplacer, et donc à modifier l’existant, ce qui est problématique en terme d’intégration dans la menuiserie, de passage des câbles par les cloisons étanches etc…

Je me suis donc intéressé à des solutions permettant de réaliser soi-même ses propres pièces détachées et je suis naturellement tombé sur la révolution de l’impression 3d, dont on commençait à parler à l’époque. En creusant un peu j’ai découvert le mouvement FabLab, et j’ai rapidement compris l’intérêt d’associer ce genre de lieux avec le milieu nautique, pour proposer un service innovant aux marins de tous horizons.

Comment a germé l’idée du NavLab ?

Au début, j’ai envisagé le NavLab comme un lieu d’impression 3d spécialisé dans le milieu nautique. Puis j’ai vite réalisé les limites de l’impression 3D (notamment l’impossibilité actuelle d’imprimer des pièces métalliques sur les machines grand public) et je me suis donc intéressé d’encore plus près à ce qu’il se fait dans les FabLabs : fraisage numérique, découpe, mais aussi brodage numérique et bien sûr électronique et informatique…

Ayant souffert de l’isolement professionnel qu’impliquait mon poste à bord (j’étais le seul à avoir la compétence électronique et/ou informatique, je ne pouvais donc compter que sur moi-même pour résoudre les problèmes) et le fait qu’il n’existait pas de formation spécifique pour ce poste, j’ai décidé d’orienter le NavLab vers un lieu communautaire. Au NavLab, ce sont les membres qui font l’animation, qui proposent des formations, s’entre-aide et apprennent ensemble. Cela me permet de proposer toute sorte de formations, même celles traitant de sujets qui me sont inconnus, et d’apprendre par la même occasion… qui plus est, en faisant se rencontrer des communautés de différents horizons, on booste l’innovation en proposant des solutions inédites. Et c’est ça qui me plaît dans le NavLab.

lancement 3DHubs

Comment est organisé le NavLab : équipe, matériel, fonctionnement ?

Nous avons ouvert il y a à peine plus d’un mois, et avec un budget très limité donc il reste beaucoup à faire, mais nous comptons déjà une quinzaine de membres abonnés à l’année et une communauté gravitant autour bien plus importante… beaucoup de monde attendait de voir un FabLab ouvrir dans la région !

Aujourd’hui le NavLab propose :

– un espace de coworking pouvant accueillir 5-6 personnes avec tout un ensemble d’outils de bureaux (imprimante, massicot, relieuse, plastifieuse etc…)
– une salle de réunion polyvalente, où se déroulent les formations, les conférences et toutes sortes d’événements et d’animations de découverte.
– un atelier communautaire bien sûr, avec des outils de menuiserie, de petite mécanique, d’électronique (avec un atelier Arduino conséquent)… mais aussi de quoi réaliser des arts créatifs (peinture, textiles, scrap booking etc…). On peut pratiquement tout faire, et chaque semaine les membres apportent de nouvelles idées de réalisations originales !
– une « ressourcerie », où l’on récupère toute sorte de pièces détachées issues des DEEE pour leur donner une seconde vie dans nos projets.
– enfin la dernière pièce est les salle des outils numériques. Nous avons à ce jour deux imprimantes 3d (une Ultimaker 2, qui marche super bien, et une Tobeca, que nous venons de finir d’assembler, et qui s’en sort pas trop mal pour une imprimante en kit !), et une découpe vinyle, qui nous a servi, entre autre, à réaliser nos propres T-Shirts. Aussi, des membres du NavLab ont commencé la réalisation d’une mini-fraiseuse CNC à base de récupération de pièces d’imprimantes et de scanner.

Ce qui est extraordinaire, c’est de réaliser le nombre de choses que l’on peut faire rien qu’avec ces outils là et un espace de travail convivial. Ce qui nous manque maintenant, c’est le temps pour concrétiser toutes les idées qui nous passent par la tête !

A qui s’adresse le NavLab ?

Même si son nom sous-entends le contraire, le NavLab n’est pas limité aux acteurs du nautisme… bien au contraire ! C’est en se faisant rencontrer des personnes de milieux complètement différents que l’on crée de l’innovation, le NavLab est donc ouvert à tout le monde : amateurs, professionnels, artistes, indépendants, start-ups, bricoleurs du dimanche, marins, spécialiste de la physique quantique ou astronaute. Le tout c’est d’être curieux et de vouloir partager ses connaissances.

DSC_0045

Comment est organisé le NavLab ? (société, asso, fonctionnement libre, tarif etc)

Le NavLab est une SAS, son objectif est de démontrer que ce type de lieux communautaires peut fonctionner en dehors d’un cadre strictement associatif et sans forcément se baser sur du bénévolat. Les membres de la communauté du NavLab sont donc des clients, qui payent les services dont ils ont accès au NavLab. Cependant, le NavLab s’intègre dans l’économie du prix libre, c’est-à-dire que c’est le client qui va déterminer la valeur de la prestation qu’il a reçu et choisir un montant à régler en fonction.

L’objectif est ainsi de permettre aux personnes qui ne sont pas familières des FabLabs et des espaces de coworking de venir « tester » les services du NavLab sans trop de risques. S’ils sont séduits, ils peuvent ainsi contribuer financièrement à la viabilité du NavLab en fonction de leurs moyens et de leur expérience d’utilisateur.

Quels projets sont en cours avec les participants ? (robots, R&D, ingénirie etc…)

J’ai déjà parlé plus haut de la Tobeca, que nous avons réalisé avec une membre de la communauté et qui est maintenant abouti, et de la mini-fraiseuse CNC qui est en cours. Nous avons aussi d’autres projets, comme par exemple la réalisation d’un robot sous-marins basé sur la plateforme OpenROV pour faire les inspections de coques de navires, pas mal de projets artistiques ou de design, un projet de maquettage architectural, un autre pour proposer un système innovant pour la gestion des eaux fluviales et un multicopter… bref, il y a déjà de belles idées !

Et l’actu de la rentrée ?

L’ouverture du NavLab a été effectuée le 5 Juillet à l’occasion d’un « Open Day » du NavLab où nous avons eu une trentaine de visiteurs. Nous avions organisé des démonstrations d’impression 3d et de découpe de vinyle, des conférences, et simplement une rencontre et des discussions autour des activités des FabLabs en général, et des spécificités nautiques que peut apporter le NavLab.

Nous organisons régulièrement des événements au NavLab, et une deuxième Open Day est prévu pour la rentrée, pour présenter le concept du prix libre.

Un dernier mot ?

Oui, j’aimerais préciser que le NavLab s’inscrit dans une optique résolument éthique, en appuyant les principes de l’entre-aide sociale et du développement durable. Il propose notamment des formules pour permettre l’accès de son espace aux plus démunis, favorise le développement des projets libres et éco-responsables, et contribue au développement de l’économie circulaire en proposant des formations, des activités de récupération et de réparation variées.

Retrouvez les infos sur le NavLab ici : http://navlab.avitys.com

Il existe plus de 40 FabLabs en France, avez vous déjà été découvrir cet univers ?

Claire

Claire s'occupe du marketing chez Makershop et rédige également des articles sur des événements, retours d'expérience client, interviews d'utilisateurs et de fabricants.

Commentaires

  1. Bruno - 20 août 2014 à 13:35

    Merci pour cet article, Makershop 🙂

    N’hésitez pas à nous rendre visite à Antibes, au 3 Boulevard du Président Wilson… à très bientôt !

*Les champs précédés d’une astérisque sont obligatoires. Votre adresse e-mail ne sera pas communiquée

Articles dans la même catégorie