Jusqu'à -50% de remise sur une sélection d'imprimantes 3D ! C'est le moment d'en profiter !

Fablab Festival 2015 : Makershop à Toulouse…

Fablab Festival 2015 : Makershop à Toulouse…

Du 6 au 10 mai 2015 se tenait le Fablab Festival de Toulouse, organisé par Artilect. L’occasion pour tous les passionnés, qu’ils soient particuliers, professionnels ou étudiants, français et européens, de se rencontrer et de partager leurs projets.

À cette occasion, Mathieu, technicien chez Makershop et grand passionné (entre autres) de bidouille et d’électronique, est descendu dans la ville rose pour voir ce que des dizaines de makers avaient à présenter. Mathieu vous présente le compte-rendu de sa visite très enrichissante au Fablab Festival. L’occasion de s’immerger dans un monde dont la croissance et le nombre de passionnés sont en hausse exponentielle ces dernières années !

Les premiers contacts

Après quelques heures de train, me voilà à Toulouse. Il est tôt, à 7h à peine un samedi matin, direction le petit déjeuner pour attaquer la journée correctement. C’est une occasion parfaite pour jeter un dernier coup d’œil à ce qui sera présenté dans la journée : un robot qui dessine sur les murs, des parfums, des drones et pleins de fablabs… ça promet d’être intéressant!

Restauré et en pleine forme, j’arrive devant le Multiple, le tiers-lieu accueillant le festival. Avant que la halle soit envahie de visiteurs, j’en profite pour faire un tour et dire bonjour aux makers déjà présents.  Il règne une bonne ambiance, tout s’explique : les deux derniers jours ont étés bien remplis et le nombre de visiteurs dépasse les espérances ! Pas mal pour une première édition !

.

L’impression 3D au rendez-vous

Alors que la halle se remplit doucement, je passe un peu de temps à discuter avec des gens d’Artilect qui m’expliquent un peu mieux le fonctionnement de leur lab. Je passe donc faire un tour dans leurs locaux pour découvrir leur lieu de fabrication : 2 découpeuses LASER, des imprimantes 3D (Ultimaker, mais aussi Makerbot, UP! Mini et d’autres) et fraiseuse numérique Makko… Tout ce qu’il faut pour prototyper dans de bonnes conditions.

FabFestival_2015_Makershop_Fablab_Toulouse

Impression 3D de la voix de Barack Obama. Un faisceau laser venant ‘lire’ la sculpture et reproduire le discours.

De retour dans la halle, je discute avec les makers présents et notamment Fernand Mainpain (UTL, fablab l’Etabli dans les Landes) et des gens de La Machinerie, le fablab d’Amiens. Ces derniers présentent notamment des robots : une partie de l’équipe passera le week-end du 16/17 mai à la Ferté Bernard (Sarthe) pour la Coupe de France de Robotique ! Ils ont passé une partie du Fablab Festival à imprimer des pièces pour leur robot sur l’Ultimaker Original posée sur leur stand.

.

Mais ce n’étaient pas les seuls à imprimer ! Un projet s’est monté en début de fabfest autour d’une idée de Mathieu, de Chantier Libre (un fablab à Roanne) : après avoir gravé une carte de Toulouse sur une plaque de plexiglas, il a réalisé des modèles 3D simplifiés des bâtiments et a fourni les autres stands en STL pendant tout le festival pour imprimer une carte communautaire de la ville. On reviendra là-dessus très bientôt.

.

Les découvertes

En continuant mon tour, je suis passé devant le FlavLab : il s’agit de l’équivalent arômes et parfums d’un fablab. Installés à Toulouse depuis 2014, ils créent des senteurs et les conditionnent : parfums, bougies, etc… Une discussion intéressante et en décalage complet avec ce que l’on peut voir en général dans ce genre de rendez-vous !

Après un déjeuner végétarien servi par le foodtruck présent sur le lieu, je reprends mon tour dans les allées du Fablab Festival. Cette fois, direction le Pôle StartUp.  On peut y retrouver Thingz, un jeune entrepreneur qui présente un système de carte de prototypage et de modules pour faciliter l’initiation à l’électronique. Il propose dans la carte un système compatible Arduino qui semble prometteur… affaire à suivre.

Il y a aussi DraWall : un robot qui, suspendu à deux moteurs, permet de dessiner sur les murs. Le système a tourné pendant tout le festival à l’entrée de la Halle où il dessinait des fresques sur un mur de plusieurs mètres de haut. Un projet sympathique qu’on devrait retrouver dans beaucoup d’autres salons…

Enfin, les gens de Snootlab étaient là, fidèles au poste, à dispenser leurs fameux ateliers soudure. Pleins de cartes électroniques et de petits systèmes étaient disponibles et même des passeports de makers pour ceux qui comptent faire un tour des makerspaces !

Conférence au FabFestival

Toute la journée des ateliers et conférences permettaient d’apprendre à utiliser les nouveaux outils

Il est alors l’heure de la conférence sur l’impression 3D de nourriture ! Le projet de la NASA, présenté par Anjan Contractor, en est encore au stade de prototype mais est extrêmement intéressant. Le problème de base est simple : comment envoyer de la nourriture avec les astronautes pour près de 60 mois alors que les aliments actuellement disponibles en orbite se périment en moins de 25 mois… Le projet a commencé par la création d’une imprimante simple permettant la création de pizzas (au moyen de 3 seringues). A terme, l’objectif est de réduire le surplus de production alimentaire en poudre puis de séparer les nutriments pour les stocker et les utiliser en orbite sous forme de cartouches. Le projet est assez nouveau mais devrait avancer correctement dans les prochaines années… Affaire à suivre.

.

 

L’art et les nouvelles technologies

Après la conférence, il est temps d’aller dire bonjour à Gilles Azzaro, sculpteur de voix, qui utilise l’impression 3D pour créer des sculptures tangibles à partir d’enregistrements vocaux. Ancien de l’IRCAM, Gilles a notamment été invité à la Maison Blanche pour présenter une œuvre modélisant le discours de Barack Obama sur les Fablabs.

Un dernier petit tour avant la fermeture pour aller voir les gens du Technilab de Montpellier, makers qui aiment fabriquer leurs propres machines. Pleins de discussions intéressantes avec eux sur ce qu’il faudrait améliorer dans l’impression 3D ! Les jeunes du FacLab étaient aussi présents avec des ateliers couture (pour mettre de l’électronique dans les vêtements) et un montage hydroponique.

Il est quasiment l’heure de fermer, et c’est le dernier stand de la journée : Patchwork, un collectif d’artistes qui promeut les nouvelles technologies et les arts émergents. Ainsi Claire Sauvaget, par exemple, présentait une oeuvre intitulée Mental Map reprenant des trajets quotidiens imprimés en 3D et présentés sous lumière blanche !

Le fablab festival ferme ses portes, mais avant de reprendre le train et de remonter au Mans, je passe souhaiter un joyeux anniversaire à Emotion Tech qui a eu trois ans dans le week-end !

.

Finalement, dans des festivals comme celui-ci, on se rend compte combien le mouvement des labs a beaucoup évolué. On remarque aussi combien les makers sont des gens intéressants et créatifs toujours dans un esprit d’entraide tourné vers l’avant !

Bravo à tous pour vos projets et à l’année prochaine ! »

FabFestival_Makershop_Toulouse_Fablab_3D

Un fablab est un lieu mettant à disposition des visiteurs des outils de prototypage rapide, comme des imprimantes 3D ou des fraiseuses numériques

MakerShop

*Les champs précédés d’une astérisque sont obligatoires. Votre adresse e-mail ne sera pas communiquée

Articles dans la même catégorie