Makershop maintient son activité pendant le confinement. Toute l'équipe est mobilisée afin d'assurer le délai de traitement et de livraison de vos commandes. En ce moment Black Friday Makershop, jusqu'à -40% sur une sélection de produits !

Supports d’impression et fabrication additive

Supports d’impression et fabrication additive

L’impression 3D de certaines pièces peut parfois nécessiter l’utilisation de supports d’impression. Ces supports d’impression sont disponibles sous plusieurs formes et peuvent être utilisés de différentes manières. Dans cet article, nous mettrons en avant l’utilité des supports d’impression, les différents types existants ainsi que les possibilités permettant de réduire leur utilisation.

Support d’impression : quelle utilité ?

Grâce aux avancées des technologies de fabrication additive, les restrictions en termes de formes et de géométries sont très rares lorsqu’il s’agit de produire des pièces en FDM. Cette liberté de forme est notamment permise par la mise en place de supports d’impression.

Quand utiliser les supports d’impression ?

L’impression 3D FDM consiste à la superposition de couches de matériau et implique donc que chaque couche soit soutenue par la précédente. C’est pourquoi les pièces présentant des porte-à-faux importants doivent utiliser des supports d’impression permettant de soutenir les parties se trouvant dans le vide. Les degrés de ces porte-à-faux dépendront de la capacité de chaque imprimante 3D à supporter la prise en charge des porte-à-faux. Dans la plupart des cas, l’impression de porte-à-faux allant jusqu’à 45° est possible. Au-delà, des supports seront nécessaires.

Ponts et supports d'impression

Les supports d’impression pourront également être utilisés dans les cas de ponts entre deux parties d’une pièce. Là encore, la qualité de la machine définira la longueur maximale du pont qui pourra être supportée. Enfin, en cas de géométries complexes, de roulements intégrés ou de rouages, les supports d’impression pourront être nécessaires.

Différents types de supports

En impression 3D FDM, différentes solutions existent pour la mise en place de supports d’impression. En effet, en simple extrusion, il sera possible d’utiliser le matériau de construction comme filament support.

Deux types de matériaux supports se distinguent. D’un côté on retrouve les supports détachables, comme le Breakaway adapté aux pièces qui ne nécessitent pas de détails fins et précis. Dans le cas contraire, des filaments solubles sont indispensables. Ils permettent de conserver les détails ou d’obtenir des pièces complexes.

Vous souhaitez en savoir plus ? Découvrez notre article à propos des différents types de supports : Quel filament soluble utiliser pour vos impressions 3D.

Les supports sont-ils toujours nécessaires ?

Les supports d’impression apportent une réelle plus-value et sont bien souvent indispensables pour la production des pièces en fabrication additive. Néanmoins, quelques désavantages se dégagent de leur utilisation.

Filaments support d'impression

Durée et coût d’impression

En effet, la mise en place de support d’impression augmente la durée de l’impression. Chaque machine doit alterner entre les différents filaments et construire la structure en support. De plus, la durée totale de production de la pièce est plus longue car celle-ci intègre un temps de post-traitement plus important.

Avec ces étapes allongées, un autre élément est à prendre en compte lors de l’utilisation de support d’impression. Il s’agit du coût de l’impression. En effet, l’utilisation de support nécessite l’achat de bobines de filaments supports adaptés. Disolvable dans l’eau, le matériau se retire facilement. 

Les solutions pour éviter les supports d’impression

Néanmoins, les supports d’impression resteront dans la majorité des cas indispensables. Il peut donc s’avérer important et utile de trouver des solutions permettant d’optimiser l’utilisation de ces supports.

Optimisation des supports

Optimiser l’orientation

Pour certaines pièces, la mise en place de supports d’impression pourra être totalement éviter ou grandement réduite. En effet, en modifiant l’orientation d’une pièce, il sera possible d’éviter le porte-à-faux ou l’impression de ponts de trop grande dimension. 

L’orientation des pièces reste une étape extrêmement importante. Elle s’effectue sur le slicer et définit si la pièce nécessite du support (et sa quantité) ou non.

Réduire la quantité de support 

Une fois l’orientation de la pièce est optimisée et que les supports d’impression sont générés sur le slicer, il sera dans un second temps possible d’optimiser l’utilisation de ces supports. Pour ce faire, il sera par exemple conseillé de réduire la densité de la partie support. Une optimisation du remplissage est également possible. Certains logiciels proposent un remplissage graduel permettant de diminuer la quantité de support dans les parties les moins importantes.

Intégrer la problématique dès la modélisation

Enfin, lorsque cela est possible, il pourra être bénéfique d’intégrer la partie support en amont, lors de la création des modèles en trois dimensions. En effet, penser à éviter la génération de support dès la conception de la pièce permettra d’éviter la perte de temps et les coûts liés aux supports d’impression. 

Les supports sont dans certains cas indispensables. C’est dans ces situations qu’il faut les optimiser depuis le slicer gagner en rapidité de production et en rentabilité. Le choix et la mise en place des supports doivent s’adapter en fonction de chaque pièce afin de répondre aux besoins des professionnels de la meilleure manière. Et vous, quelle solution de support d’impression utilisez-vous ? N’hésitez pas à partager votre expérience et à poser vos questions en commentaires.

Pierre Henri

Pierre Henri est rédacteur web chez Makershop et s'occupe notamment de rédiger des articles d'actualités, d'événements et de nouveautés concernant le marché de l'impression 3D.

*Les champs précédés d’une astérisque sont obligatoires. Votre adresse e-mail ne sera pas communiquée

Articles dans la même catégorie