Jusqu'à -50% de remise sur une sélection d'imprimantes 3D ! C'est le moment d'en profiter !

Catégorisation des logiciels d’impression 3D

Catégorisation des logiciels d’impression 3D

Avec l’augmentation du nombre de modèles d’imprimantes 3D disponibles sur le marché, le nombre de logiciels a lui aussi énormément évolué. Il est donc ainsi facile de se perdre dans le choix de logiciels que l’on souhaite utiliser. Il est également important de comprendre la fonction d’un tel logiciel. En effet, ces logiciels d’impressions 3D ne sont en rien destinés à la modélisation de pièces mais uniquement au paramétrage et à la disposition de l’impression en elle-même. Le logiciel d’impression étant souvent le reflet de l’imprimante, il sera un point à prendre en compte dans le choix de la machine en fonction de vos souhaits (simplicité d’utilisation, ouverture et polyvalence etc.).

Les logiciels d’impression 3D propriétaires

Afin de simplifier au maximum l’utilisation de leur machine, certains constructeurs ont pris la décision de restreindre l’utilisation de leur logiciel d’impression uniquement à leurs imprimantes 3D. Cela permet d’obtenir un logiciel d’impression 3D parfaitement optimisé pour une certaine gamme de machine et limite ainsi les risques d’erreurs de paramétrage. Le volume d’impression, la gestion de la double extrusion ou les vitesses d’impressions seront automatiquement calibrés pour la mécanique embarquée dans l’imprimante 3D.

Il est ainsi possible en quelques clics de lancer une impression en se souciant le moins possible des paramètres optimaux.

logiciel impression 3D XYZ

Dans le cas du fabricant Zortrax par exemple, il est uniquement possible de choisir, sur le logiciel Z-SUITE, le type de filament parmi ceux que propose la marque. Le paramétrage des températures est ainsi tout bonnement inutile, la machine étant garantie de fonctionner avec le bon profil de température.

logiciel impression 3D z-suite

Cette simplicité étendue au maximum sera cependant amenée à limiter l’utilisateur au fur et à mesure de son expérience. Le logiciel étant calibré pour une utilisation « standard » de la machine, il sera très difficilement possible d’étendre le spectre des possibilités à ce qui n’est pas prévu par le fabricant comme des vitesses ou hauteurs de couches personnalisées.

Les logiciels d’impression 3D libre

Mouvance encore très présente dans le milieu de l’impression 3D, le « Libre » permet de mettre à disposition gratuitement les logiciels nécessaires au traitement des modèles 3D et au paramétrage d’une imprimante 3D. Certains logiciels seront donc considérés comme « Open-Source », qu’ils soient édités par un fabricant d’imprimantes 3D ou issus d’un éditeur tiers.

Outre le fait que le code source de ces logiciels soit distribué librement, il est ainsi permis à chacun d’exploiter gratuitement ce programme sans même avoir à faire l’acquisition d’une imprimante 3D.

Cette ouverture permettra notamment de faire évoluer le logiciel grâce à une large communauté d’utilisateurs, c’est ainsi qu’est apparu par exemple sur le logiciel Cura plusieurs extensions permettant de pousser encore plus loin les possibilités offertes par le logiciel édité par le fabricant d’imprimantes 3D Ultimaker.

logiciel impression 3D curaLes extensions « Pause atheight » et « TweakAt Z » permettent notamment de modifier les paramètres d’impression d’une même pièce ainsi que de programmer des pauses. Ces extensions originalement développées par des utilisateurs se sont retrouvées intégrées à Cura lorsque Ultimaker les a jugées pertinentes.

L’un des nombreux autres avantages d’un logiciel d’impression 3D libre est son ouverture aux machines, que ce soit d’un autre fabricant (Cura est par exemple utilisable pour les imprimantes MakerbotReplicator) ou d’une issue du milieu RepRap, consistant à construire ou du moins modifier soit même son imprimante 3D.

Le but d’un logiciel où l’utilisateur est aussi impliqué est d’ouvrir au maximum les possibilités d’une imprimante 3D. Le logiciel Repetier-Host reconnu comme l’un des plus vieux est capable de générer des fichiers au format .gcode pour à peu près toutes les imprimantes 3D par dépôt de filament, disponibles sur le marché et avec le paramétrage le plus précis possible souhaité par l’utilisateur.

Les logiciels d’impression 3D expert

Les logiciels libres étant de plus en plus perfectionnés, la frontière avec les logiciels Experts est de plus en plus mince. Cependant un logiciel reste toujours primé pour ses possibilités avancées, Simplify3D. Il reste en effet actuellement le logiciel offrant le plus de fonctionnalités aux personnes souhaitant exploiter le maximum de leurs imprimantes 3D.

Ce logiciel sous licence payante étant développé par un éditeur non constructeur de machine, il sera bien entendu compatible avec un maximum d’imprimantes 3D. Il embarque malgré tout un certain nombre de profils pré-configurés pour les plus grands noms tels qu’Ultimaker, Makerbot, Leapfrog, Prusa, Sharebot et beaucoup d’autres.

Les avantages qu’apportent un tel logiciel d’impression 3D se situeront dans les paramétrages plus avancés avec notamment la possibilité de créer des supports personnalisés et donc optimisés pour la géométrie d’une pièce en particulier. La plupart des logiciels d’impression 3D étant uniquement pourvus d’une option de création de supports à partir d’une inclinaison donnée, il sera ici possible de modéliser un support à un endroit précis.

logiciel impression 3D support simplify3D

Second avantage de poids, Simplify3D permet également la création de profils de paramétrage applicables à différentes pièces lors de la même impression. Il ne sera donc plus nécessaire de lancer deux impressions différentes dans le cas de pièces nécessitant un niveau de qualité différent.

Simplify3D-impression-3D-multi-pièces7

Là où Simplify3D justifie son statut de logiciel d’impression expert est dans le fait qu’il est possible de créer plusieurs profils de paramétrage applicable à une même pièce.

Cette option trouve assez aisément son utilité dans l’impression de pièce avec socle par exemple, le socle de la pièce pouvant être imprimé avec un taux de remplissage beaucoup plus dense pour améliorer la stabilité de la pièce.

Autre amélioration mais beaucoup moins visuelle cette fois-ci, à l’aide d’algorithme de plus en plus puissant, Simplify3D sera capable d’optimiser les trajets de buse en impression ou libre et, ce, afin de gagner en temps d’impression global.

Trajet de buse

Enfin dernier point démontrant l’utilité de ce logiciel d’impression 3D, sa capacité à détecter et à réparer les différentes erreurs liées à la modélisation 3D (telles que les normales inversées ou les facettes ouvertes).

réparation Simplify 3D

Les orientations prises par les différents logiciels d’impression 3D étant de bonnes vitrines quant aux possibilités offertes par les imprimantes 3D, il sera de plus en plus facile à l’utilisateur de faire son choix en fonction du degré de polyvalence et d’accessibilité recherchée.

Quel est selon vous le logiciel d’impression 3D offrant le plus de possibilités tout en restant accessible à l’usage ?

N’hésitez pas à partager votre avis avec nous dans les commentaires.

 

Charly

Charly est expert en impression 3D chez Makershop mais également formateur et rédacteur d'études et d'expertises sur notre blog. Grâce à son expérience, il vous donne des conseils et informations pertinentes sur le marché.

Commentaires

*Les champs précédés d’une astérisque sont obligatoires. Votre adresse e-mail ne sera pas communiquée

Articles dans la même catégorie