Jusqu'à -50% de remise sur une sélection d'imprimantes 3D ! C'est le moment d'en profiter !

Quelle imprimante 3D pour l’université ?

Quelle imprimante 3D pour l’université ?

Depuis sa démocratisation depuis 2012, l’impression 3D fait sa grande apparition dans le domaine de l’éducation et notamment dans l’enseignement supérieur. Séduites par ce phénomène résultant d’une avancée technologique pour les travailleurs de demain, les universités s’équipent de plus en plus en imprimantes 3D. L’impression 3D permet de préparer et de former les élèves à une technologie de demain qui se répand de plus en plus à travers différents secteurs d’activités. Cet équipement est aujourd’hui incontournable pour l’enseignement supérieur afin continuer à proposer l’enseignement d’outils novateurs.

Selon nous, il existe différents critères sur lesquels se baser pour faire le bon choix d’équipement en imprimantes 3D à l’université. Nous allons vous les présenter à travers cet article.

 

La précision, le critère n°1 des imprimantes 3D à l’université

La qualité des rendus des impressions 3D est un critère important pour choisir l’imprimante 3D adaptée à l’enseignement supérieur. Outre différents secteurs d’activités naturellement consommateurs d’impression 3D, tel que le milieu médical, l’ingénierie ou l’architecture, chacun aura sa propre vision du besoin de précision dans la réalisation de ses projets.

Résine castableLe besoin du milieu médical s’exprime différemment des autres secteurs pour la simple et bonne raison qu’il va exiger des pièces encore plus précises que ce que proposent les imprimantes 3D FDM. Pour cela, la technologie la plus adaptée est le SLA (Stéréolithographie). En effet, cette dernière permet d’obtenir des états de surface très lisses et très précis. Le rendu est nettement plus propre, et le niveau et la finesse des détails sont des critères qui sont généralement importants pour ce milieu.

 

Néanmoins, les écoles d’ingénieurs vont parfois avoir besoin d’une haute précision également tout en gardant une grande résistance des pièces. Aujourd’hui il existe des résines capables de résister à des tractions et chocs importants.

résine haute résistance

Suggestion d’imprimantes 3D

Form 2

 

La Form +1 ou la Form 2 :

Imprimante 3D SLA qui vous permet de bénéficier d’une qualité d’impression incomparable aux imprimantes FDM. Elle est l’imprimante 3D idéale pour des pièces aux détails très fins et détaillés, et pour une finition professionnelle.

 

Ultimaker Extended

 

L’Ultimaker² ou l’Ultimaker² Extended :

Les imprimantes 3D FDM les plus précises du marché pouvant imprimer jusqu’à 20 microns vous offre la plus haute qualité d’impression sur cette technologie, en conservant une utilisation plus simple et intuitive que le SLA.

 

 

La polyvalence des imprimantes 3D pour l’université

Ce second critère a également beaucoup d’importance, car plus l’imprimante 3D que vous sélectionnez est polyvalente plus vous allez pouvoir découvrir et faire découvrir l’impression 3D dans sa globalité.

FormFutura_HD_Glass_FilamentEn effet, il vous sera possible de tester de nombreux matériaux de base comme le PLA ou l’ABS mais également des matériaux plus techniques comme les filaments composites (à base de PLA mais chargé en poudre) comme le métal, le bois, ou d’autres matériaux plus complexes comme le flexible, nylon, PET ou encore le carbone. L’utilisation de ces filaments vous donne la possibilité d’effectuer différents types de pièces avec une résistance plus ou moins importante en fonction du matériau utilisé. La texture et l’aspect des pièces imprimées varient également. Avec des filaments composites, vous aurez un réel aspect bois ou bronze (et une partie de leurs propriétés), même au toucher. De plus, cela vous permet de découvrir au mieux toutes les possibilités liées à l’impression 3D.

Cette compatibilité tous matériaux va dépendre de la présence ou non d’un plateau chauffant sur votre imprimante 3D. En effet, ce dernier va permettre à des matériaux comme l’ABS, le nylon ou encore le PET à mieux adhérer lors de l’impression et éviter les décollements (effet de warping).

Bloc Olsson

.

Un autre outil permet la polyvalence des imprimantes 3D à l’université : les buses interchangeables. Il s’agit d’un pack (le Bloc Olsson) qui vous permet de changer de buses comme bon vous semble. Le diamètre de sortie standard sur une imprimante 3D est généralement compris entre 0.35 et 0.4mm. Ce bloc contient donc des buses avec des diamètres de sorties plus petit (0.25mm), pour réaliser des impressions très précises, mais également plus grand (0.8mm) pour des impressions demandant peu de détails mais une grande rapidité d’exécution.

.

Le Bloc Olsson améliore considérablement la polyvalence des Ultimaker, de par le changement de précision possible mais également la facilité d’impression des matériaux abrasifs comme le carbone, le cuivre, le laiton ou encore le bronze. En effet, il est possible, via ce bloc de changer une buse classique en laiton par une buse en acier pour permettre une utilisation plus efficace et plus résistante sur le long terme.

Suggestion d’imprimante 3D.

ultimaker-3-extended-1

.

L’Ultimaker 3 et l’Ultimaker 3 Extended :

Ces deux imprimantes 3D ont une précision de 20 microns et possèdent un plateau chauffant leur permettant d’imprimer tous les matériaux jusqu’à 280°C. Il s’agit ici de la polyvalence la plus poussée des imprimantes 3D FDM de bureau.

 

Le volume d’impression des imprimantes 3D pour l’enseignement supérieur

En fonction des projets mis en place, le volume d’impression des imprimantes 3D à l’université va pouvoir varier. Sur ce critère nous distinguons deux besoins différents. Dans le domaine médical, le volume proposé par des imprimantes dites « standard » va généralement amplement suffire. Néanmoins, les étudiants en ingénierie ou dans l’architecture vont parfois avoir besoin d’une amplitude d’impression plus importante pour réaliser des pièces et des projets volumineux. En effet, le plus gros avantage sur une imprimante 3D sur mesure est la possibilité de réaliser vos projets les plus volumineux en une seule fois.

Ces projets vont être réalisables sur une imprimante 3D de bureau mais il demandera plus de temps et d’application dû à l’assemblage souvent nécessaire des différentes pièces.

Suggestion d’imprimante 3D

bigrep_one-imprimante-3d

.

BigRep One :

C’est une imprimante 3D grand volume à destination des professionnels. Elle permet d’atteindre la performance requise pour l’impression de pièces fonctionnelles à taille réelle jusqu’à 1m3 (1m x 1m x 1m).

 

La facilité d’utilisation des imprimantes 3D à l’université

Les imprimantes 3D ne sont pas toujours simple d’utilisation, et passer du temps sur l’installation et la prise en main des machines n’entre parfois pas dans le cadre du projet éducatif.

Zortrax imprimante 3D universitéPour cela, il existe de nombreuses imprimantes 3D dites « plug’n play ». Ces imprimantes sont accompagnées d’un logiciel qui programme intelligemment et automatiquement de nombreux paramètres. Parmi eux, la température d’extrusion en fonction du matériau, ou encore le calibrage du plateau. L’insertion du filament et la mise en route des impressions sont quant à elles très intuitives. Le but de cela est de simplifier au maximum la prise en main et le lancement des impressions afin de rendre l’utilisateur totalement autonome et se concentrer essentiellement sur ses projets et pièces à imprimer plutôt qu’aux paramétrages de l’imprimante.

 

Suggestion d’imprimante 3D

zortrax-m300-3d-printerZortrax M300 :

Totalement fermée pour limiter l’effet de warping, cette imprimante 3D professionnelle à deux têtes d’extrusion est accompagnée du logiciel Z-Suite qui permet la programmation automatique de nombreux paramètres. Elle est capable d’imprimer des pièces complexes et mécaniques résistantes sans déformation et sans faille dans l’impression.

 

Résumé des imprimantes 3D pour l’université en fonction de nos critères :

CRITÈRES / SECTEURS
PRÉCISION POLYVALENCE VOLUME FACILITÉ D’UTILISATION
Architecture  Ultimaker 2+ ou Ultimaker 3 Ultimaker 3 ou Ultimaker 3 Extended BigRep One Zortrax M200 ou Ultimaker
Médical Form 2 Ultimaker 2+ ou Ultimaker 3 Form 2 Ultimaker 3
Ingénierie Ultimaker 2+ ou Ultimaker 3 Ultimaker 3 Extended BigRep One Zortrax M200 ou Zortrax M300

Évidemment, cette liste de critères n’est pas exhaustive et d’autres peuvent entrer en compte en fonction de certains besoins spécifiques. Si c’est le cas et que vous souhaitez obtenir des renseignements complémentaires sur des imprimantes 3D, l’équipe de Makershop reste disponible pour vous aider et vous accompagner dans votre choix.

Retrouvez également les imprimantes 3D au collège et nos conseils d’imprimantes 3D au lycée !

Et vous, êtes vous équipé d’une imprimante 3D à l’université ? Pour quelles applications ?

 

Anthony

Commentaires

*Les champs précédés d’une astérisque sont obligatoires. Votre adresse e-mail ne sera pas communiquée

Articles dans la même catégorie