Jusqu'à -70% de remise sur une sélection d'imprimantes 3D ! C'est le moment d'en profiter !

L’impression 3D au service du médical

L’impression 3D au service du médical

L’impression 3D est désormais à la portée de tous et répond à des besoins dans différents secteurs. C’est aujourd’hui deux lycéennes qui rendent l’impression 3D utile au domaine médical. En lien direct avec la Story Ultimaker de Luke, dans laquelle ce petit garçon de 8 ans, né sans doigt à la main gauche, possède une main imprimée en 3D. C’est dans des histoires comme celles-ci que l’on se rend compte de l’importance d’une communauté. En effet, tout ceci est rendu possible grâce à « e-NABLE », une structure mondiale où 5000 bénévoles impriment et créent des prothèses de mains en 3D. Dans le monde entier, il est donc devenu possible d’imprimer une prothèse de main pour un enfant ou un adulte né sans doigt voir même sans main.

Des lycéennes se lancent dans l’impression 3D pour le médical

Deux étudiantes ont créé une prothèse de main pour leur camarade de classe, Maël, né sans main gauche. A l’origine, il s’agissait d’un simple TPE, un examen pris en compte pour le baccalauréat. Le but est de relier deux matières enseignées pendant l’année. Elles ont donc décidé d’allier le domaine médical à la technologie de l’impression 3D, liant alors physique et SVT.

Et pour associer un projet d’étude à un projet personnel, ces deux jeunes filles ont décidé de créer une prothèse de main pour un de leur camarade, né sans main gauche. S’il n’est pas facile de réaliser ce genre de projet, elles y ont mis tout leur cœur et ont donc trouvé sur le site de e-NABLE la possibilité de télécharger un fichier. En rentrant les dimensions de la main de Maël, elles ont facilement eu accès à un fichier téléchargeable.

Après des soirées et des week-end passés sur ce projet, elles retiendront surtout le moment où Maël, muni de sa prothèse, a pu rattraper une balle avec sa main gauche qu’ils ne pouvaient utiliser auparavant.

Le témoignage des deux lycéennes sur BFMTV :

e-NABLE, une structure mondiale

Luke et Maël, qui ne sont pas les seuls à bénéficier de cette révolution, sont les parfaits exemples de l’utilité de la communauté open-source d’e-NABLE. Aaron Brown, bénévole e-NABLE témoigne :

« Nous imprimons en 3D et faisons don de prothèses de mains à des enfants ainsi qu’à des adultes. Les parents peuvent télécharger les fichiers et les imprimer eux-mêmes en 3D ou ils peuvent se présenter à e-NABLE et nous trouvons quelqu’un dans les environs ou quelqu’un prêt à imprimer les pièces et à les leur envoyer. La simplicité est la clé dans ce genre de projet. Ils sont conçus pour des enfants ou des adultes qui ont encore l’usage de leur poignet mais à qui il manque la plupart de la main et des doigts et qui peuvent faire un mouvement de poignet. Une chose que j’aime bien faire à ces mains, c’est leur donner un thème. J’ai toujours été un fan de comics, depuis petit et j’ai imprimé les griffes de Wolverine que l’on peut scratcher sur la prothèse ce qui a plu partout où je les ai emmenées, comme dans les écoles et dans d’autres évènements. Bien sûr, les versions Captain America et Iron Man plaisent toujours aux enfants. La première fois que j’ai fabriqué une prothèse pour la main d’un enfant, je l’ai vu attraper quelque chose et cette image m’est restée pendant des semaines. C’était un sentiment incroyable. »

impression 3D medical maine-NABLE « Captain America » imprimée sur Ultimaker 2

L’impression 3D au service du médical

D’un point de vue général, les imprimantes 3D reproduisent des objets quasi identiques au produit initial. Il est presque impossible de réaliser cela d’une autre manière que par la fabrication additive. De la maquette d’organes pour s’entrainer avant une opération à la prothèse d’une main ou dentaire, l’impression 3D est l’avenir dans le domaine de la santé. La liberté d’évolution d’un modèle et la rapidité d’exécution sont parmi les nombreux avantages des imprimantes 3D.

Un exemple de réalisation sur la Form 2 que nous possédons à l’atelier. Il s’agit d’une colonne vertébrale imprimée avec de la résine blanche.

Impression 3D medical colonne vertebrale

Les recherches s’intensifient dans le domaine médical et l’impression 3D est directement liée à celles-ci. Le domaine de la santé demande une précision extrêmement élevée dans la réalisation de pièces imprimées en 3D. Certaines imprimantes 3D de bureau vont aujourd’hui pouvoir répondre parfaitement à cette demande. Pour plus d’informations et de conseils dans ce domaine, retrouvez nos guides d’impression 3D par secteur ou contactez-nous directement.

Et vous ? Que pensez-vous de l’impression 3D dans le domaine médical ? Pensez-vous à des projets qui ont vu le jour grâce à cette nouvelle technologie ?

Pierre Henri

Pierre Henri est rédacteur web chez Makershop et s'occupe notamment de rédiger des articles d'actualités, d'événements et de nouveautés concernant le marché de l'impression 3D.

Commentaires

  1. Ryad - 12 avril 2017 à 21:15

    Bonjour,
    Ces avancées sont très intéressantes, mêmes fascinantes. Savez-vous où en sont les recherches dans le domaine de la 3D dentaire. Merci

  2. Makershop - 13 avril 2017 à 09:34

    Bonjour,
    Les avancées sont nombreuses dans le domaine dentaire notamment sur les imprimantes résines où des matériaux biocompatibles se développent de plus en plus. Les possibilités sont de plus en plus grandes grâce à l’impression 3D, avec une diminution des coûts et surtout un gain de temps.

*Les champs précédés d’une astérisque sont obligatoires. Votre adresse e-mail ne sera pas communiquée

Articles dans la même catégorie